La Tchoukotka existe, et elle n’est pas sibérienne!

Mon amie Tamara, spécialiste de toutes les «questions slaves» dans Hôtel Princess Azul (et de l’Ukraine en particulier, en raison de la présence de l’agente à destination Olessia), a réagi à mon post sur le chat Khira, personnage félin du Tome 2. Une espèce rare Tchouktche, que j’ai associé… à la Sibérie.

Or, les Tchouktches vivent au Tchoukotka, m’écrit-elle, et c’est une région autonome de la Russie. Elle ne fait pas partie de la Sibérie, contrairement à ce qu’on voit sur toutes les cartes occidentales.

Voilà pour la rectification géo-historique.

Par ailleurs,  Tamara a elle-même été, petite, sous le charme d’un chanteur Tchouktche très célèbre dans ce qu’on appelait alors l’URSS, Kola Beldy. «On aimait beaucoup ses chansons, et ma mère et moi, on a même assisté à son concert.»

Voici à quoi ressemblait les chansons de Kola Beldy.

Par ailleurs, il y avait bel et bien des chats sibériens partout sur  les territoires de l’ancienne URSS, m’a expliqué Tamara, des chats au poils longs, noir et brun. «Mon tout premier chat était un chat Sibérien. Il s’appelait Kotia. Je l’ai eu quand j’avais 6 ans, et il n’a vecu qu’un an et demi, avant d’être empoisonné par un de ces méchants voisins qui haïssaient les chats.»
Triste fin pour Kotia. Tamara n’a pas de photo de ce chat. Mais en voici une qui devrait lui ressembler (tous les chats sibériens se ressemblent, c’est connu).
chat sibérien neige
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s